Après la fin d’un premier contrat d’assurance à la date d’échéance, la ou les primes de l’assurance qui suivra dépendront de certains critères, le plus important  c’est le régime du bonus et malus. Il en découlera soit la baisse du montant de la prime ou une majoration de cette prime en fonction de votre conduite. Le dispositif de bonus et malus a été mis en place pour encourager les bons conducteurs à continuer dans leurs respect du code de la route et à en quelque sorte sanctionner les mauvais ou irresponsables conducteurs pour arriver à un seul but, une conduite réfléchie. Ce dispositif est appliqué pour tous les conducteurs de voitures et motos, excepté les motos dans les caractéristiques de cylindres ne dépassent 80 m3.

Méthode de calcul d’un bonus ou malus

Le calcul est basé sur un système de coefficients calculés pendant une durée de douze mois. Si l’assuré n’était pas la cause d’un sinistre après une année, il a droit à un bonus ou une remise sur la prime d’assurance. Par contre, si l’assuré a causé un ou plusieurs sinistres responsables durant une année, il écope d’un malus ou une augmentation du prix d’assurance.

Le système de coefficient commence depuis votre première année d’assurance, vous commencer avec un coefficient de 1. Ça veut dire que vous payer le tarif standard pout les couvertures que vous voulez contracter.

Après fin du premier contrat d’assurance, une évaluation de situation et paiement est faite pour calculer la nouvelle prime en prenant en compte si vous avez fait ou pas des sinistres pendant la durée du contrat précédent.

Pour le bonus

Vous aurez droit à une remise de 5% par an propre de sinistres dont vous êtes la cause, sans dépasser une remise qui réduira de la moitié le montant de la prime pour un palmarès de treize années consécutives sans sinistres responsables. Pour les sinistres dont vous êtes partiellement compromis, les assureurs appliquent un coefficient de 0.95.

Pour les bons conducteurs qui ont cumulés des bonus pour arriver à 50% de réduction depuis une durée qui a excédé trois années, ils ne seront pas sanctionnés dans leurs contrat d’assurance pour une premier accident dont il sont compromis directement.

Pour le malus

Les organismes d’assurance appliquent un coefficient de 1.25 pour majorer la prime d’assurance après chaque sinistre responsable, ça veut dit que la majoration de la prime d’assurance augmentera de 25% l’année qui suit l’accident. Si le conducteur est en partie responsable de l’accident, il aura une prime majorée de 12.5% par accident, Il utilise un coefficient de  1.125. Le cumul de malus ne peut dépasser 350%, le malus doit aussi disparaitre si vous cumulez deux années de suite sans sinistres, vous devrez recommencer avec un coefficient de 1.

Exemple de calcul de bonus

Prenant une prime d’assurance initiale de  450 € :

Cas d’un bonus :

Après une première année sans sinistres, la prime sera calculée ainsi :

Prime initiale × 0,95, calcul= (450 × 0.95) = 427.5 €

Cas d’un malus :

Si l’assuré a provoqué un sinistre durant l’année précédente, la prime se calculera de la sorte :

Prime initiale × 1,25, calcul= (450 × 1,25) = 562.5 €

Pour deux sinistres :

Prime initiale × 1,25 × 1.25, calcul= (450 × 1,25 × 1,25) = 703 €